Change language
VL1: DCMP et Renaissance se neutralisent . – CONGO COURRIEL
Spread the love

Le derby entre le Daring Club Motema Pembe et le Fc Renaissance du Congo a toujours été d’une saveur indescriptible. La confrontation de ce mardi n’a pas dérogé à la règle.
Pendant le premier quart d’heure, les deux équipes ont opté pour l’observation et le respect mutuel. Il a fallu attendre le début du deuxième quart d’heure pour voir les deux équipes allumer la mèche.

C’est Renaissance qui se procure la première occasion de la partie ; Lilepo Makabi a vu sa frappe soudaine qui se dirigeait sous la lucarne, être dévié en corner par Ley Matampi, obligé de sortir une parade magistrale (21′). La réaction immaculée ne s’est pas fait attendre ; deux minutes plus tard, Dark Kabangu était à la réception d’un corner joué à deux temps, mais la tête de l’attaquant était repoussée par Barel Mouko.


C’est plutôt les hommes d’Isaac Ngata qui se sont montré plus dangereux lors de la première période. Les statistiques indiquent neufs corners en leur avantage au cours de cette mi-temps. C’est alors le neuvième corner obtenu à la 32′ qui portera bonheur à Vinny Bongonga et ses coéquipiers. L’international congolais est à la conclusion du coup de pied de point exécuté par Djimy Bayindula. Cette fois ci, Matampi était battu (1-0).


A force de pousser, Renaissance a cru avoir obtenu un penalty 41, suite à un contact dans la surface entre Bongonga et Lilepo, mais l’arbitre a jugé ce contact trop léger pour être sifflé.
On en restera là pour la première mi-temps, mais au retour de vestiaire, Dcmp, revient avec l’intention de tuer le match, car elle en avait l’opportunité par le biais de Junior Kone qui, sur coup franc a obligé Matampi encore de sortir une parade sensationnelle (56′).


Bayindula, Likuta, Kone, Bongonga ont continué à asphyxier leurs adversaire du jour, après un contre mené à droite de l’attaque, Bongonga a vu sa frappe s’envoler dans les airs (61′). Toutes ces opportunités manquées les tupamaros les ont regretté à la fin de la partie.

Renaissance revient grâce à un bijou de Jeremy Basilua

Entré en cours de la partie, à la place de Ndaya Mbangi baissé, Jeremy Basilua va remette l’équilibre entre les deux équipes dans la première des neufs minutes du temps additionnel accordé par l’arbitre à plus de 30 mettre l’ailier des oranges à enroulé un amour de ballon qui est allé mourrir sous la lucarne de Barel Mouko (1-1).
Jermy Basilua, est une cartouche qui gagne a estimé Bertin Maku, entraîneur du Renaissance selon qui :  » Basilua a confirmé qu’il était un grand joueur, et qu’on pouvait le compter parmi les meilleurs joueurs du Congo ».

Un derby sur et en dehors du terrain !

La rencontre a été électrique non seulement pendant les 90′ , tout a commencé avant le match, les supporteurs des deux équipes qui se détestent se sont donnés à des provocations et à des défis mutuels. Après le penalty non sifflé d’après le public du Gc Renaissance à la 43′, ce dernier s’est illustré par des jets des projectiles pendant un temps en seconde période, un comportement qui a poussé l’arbitre à interrompre la partie, et la fin du temps réglementaire , neuf minutes des temps additionnel a été indiqué .

Renaissance a marqué dès la première minute du temps additionnel, chose qui a révolté les toupamaroses qui à leur tour, ont également jeté les projectiles, et le rixe s’est prolongé en dehors du stade.


Ce score d’un but partout n’a aucune conséquence sur le classement, Dcmp reste quatrième avec 39 points et Renaissance est toujours sixième, mais revient à la hauteur de Bazano avec 37 unités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *