Change language
Traque contre les troupes rebelles : L’armée dénonce la manipulation politicienne. – CONGO COURRIEL
Spread the love

Les FARDC ont accusé, dimanche 23 février, certains politiciens de la région de Beni d’instrumentaliser certains groupes armés dont les Maï-Maï.

Depuis le lancement des opérations de « grande envergure » contre les groupes armés dans l’est de la République Démocratique du Congo, l’armée a affirmé avoir déjà subi 47 attaques dirigées par des miliciens Maï-Maï.

« Des miliciens Maï-Maï instrumentalisés par certains politiciens du territoire nous attaquent. Ils entravent la marche pour la restauration de la paix à Beni et la neutralisation complète de l’ennemi (ADF, Ndlr) qui endeuille la population. Ils doivent savoir qu’une année perdue dans les aventures des groupes armés entraine au moins dix années de recul pour la jeunesse et le développement de Beni » a déclaré le général Sylvain Ekenge, porte-parole adjoint des FARDC.

Les Forces armées appellent les griupes rebelles à déposer les armes et se rendre dans le site de désarmement. Dans le cas contraire, prévient Ekenge, ils seront traités comme les ADF. « Nous avons déjà un marteau pour eux », a-t-il fait savoir.

ILKA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *