Change language
TANGANYIKA : Destitution de Zoé Kabila, les dessous des cartes. - CONGO COURRIEL
Spread the love

En République Démocratique du Congo, les Gouverneurs tombent les uns après les autres à coup des motions. Ce jeudi, Zoé Kabila, Gouverneur du Tanganyika a été destitué par l’assemblée provinciale. Sur les 25 députés que compte l’assemblée provinciale, 13 présents à l’hémicycle ont voté pour sa destitution.

Le processus de la déchéance du jeune frère de l’ex président Joseph Kabila a, d’après nos sources, été amorcé il ya deux mois. La première descente effectuée à kalemie par deux députés nationaux de l’Union Sacrée avec pour mission, l’adhésion à cette vision était le point de départ dudit processus.

Deux mois après , c’est Gabriel Kyungu wa Kumwanza (président de l’Assemblée Provinciale du Haut-Katanga) et Christian mwando ( actuel Ministre de plan) qui ont également effectué une descente dans le Tanganyika avec pour objectif, installer l’Union Sacrée dans les institutions provinciales. Une visite qui avait divisé l’Assemblée Provinciale. Un groupe de députés a opté pour l’adhésion à l’Union Sacrée, alors qu’un autre a voulu rester fidèle au Front Commun pour le Congo, FCC.

Face au climat qui régnait dans la province , Zoé Kabila avait été vite rappelé à Kinshasa où il traine jusqu’à sa destitution. Rappelons que le Gouverneur du Tanganyika est destitué sans s’être expliqué devant les élus qui lui reprochaient de plusieurs faits notamment la mauvaise gestion de la province, le manque de respect envers l’institution « Assemblée Provinciale  » ainsi que d’autres institutions nationales.

Certaines sources proches de Zoé Kabila font savoir qu’il saisira la justice en vue d’être rétabli dans ses droits.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *