Change language
RDC:  » L’appel du 11 juillet est favorablement accueilli par les Congolais jusque-là… Mais nous ne sommes pas un regroupement politique et n’entendons pas le devenir! »Claudel lubaya. – CONGO COURRIEL
Spread the love

Lancée le samedi 11 juillet dernier,  » l’initiative de l’appel du 11 juillet en faveur d’un consensus sur les réformes électorales » poursuit son bonhomme de chemin. La semaine finissante a été intense pour les signataires qui ont rencontré tour à tour le Président de la République, le Premier ministre, le bureau sortant de la Commission électorale nationale indépendante et le chairman du MLC. Une première manche des rencontres qui apparemment présage d’une bonne issue.

Joint par la rédaction de congocourriel.info, André-Claudel Lubaya, un des 13 signataires est revenu sur la mise sur pieds de l’initiative ainsi que son évolution. A la question de savoir quelles étaient les difficultés auxquelles, ils ont été confrontés alors qu’ils elaboraient  » L’appel du 11 juillet », il a rétorqué:
 » Nous n’avons eu aucune difficulté jusque là. Le plus difficile pour nous avait été de nous mettre ensemble ».

Cet élu de Kananga a mis l’accent sur la nature du collectif dont il est membre.
« Nous avons certainement eu plusieurs contacts au départ mais à la fin, nous n’avons pas souhaité être plus nombreux. Aujourd’hui, il y a plusieurs collègues parlementaires députés et sénateurs qui veulent nous rejoindre mais à ce stade, nous ne trouvons pas l’opportunité simplement parce que comme nous le répétons, nous ne sommes pas un regroupement politique et nous n’entendons pas le devenir non plus », a-t-il dit.

Par ailleurs, il a fait savoir la visée de l’appel du 11 juillet: « Nous sommes tout simplement une initiative animée d’un seul sentiment. Aller vers tout lemonde, lui demander de se surpasser pour construire ensemble un consensus exclusif et unique sur le processus électoral ».

Quant à la question de savoir comment leurs familles politiques respectives réagissent face à l’initiative lancée par le collectif de 13, André-Claudel Lubaya, répond: « Déjà le fait que nous soyions ensemble montre la reaction de nos familles politiques, mais ici il n’y a pas que les politiques, il y a aussi la société civile et les indépendants et nos familles politiques respectives ne nous ont pas donné mandat ».


Pour ce qui est de l’évolution des démarches entreprises par les signataires, André-Claudel Lubaya s’est montré rassurant.
« Jusque-là ça marche, l’initiative est favorablement accueillie aussi bien par les politiques que les non-politiques aussi bien par l’opinion dans son ensemble que par les militants mais il n’est nullement question de militants ou de bases, nous ne nous exprimons pas au nom de la base mais au nom de la grande marge des congolais qui estime qu’il faut imprimer des réformes dans notre gouvernance électorale ».

« Nous sommes une initiative portée par une seule conviction, se dépasser et construire ensemble ou aider à construire ensemble un consensus autour du processus électoral ». A-t-il renchéri, annonçant au passage le programme d’entretiens en vue. Il s’agit notamment de celle avec le secrétaire général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement ( PPRD en sigle) et de celui avec le coordonnateur du Cap pour le changement (CACH).

Clarisse Mulenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *