Change language
RDC-JUSTICE: « … je pars du gouvernement avec la conviction que mon action au sein du ministère de la justice a apporté une pierre à l’édifice de la consolidation de l’état de droit dans notre pays ». (Tunda Ya Kasende) – CONGO COURRIEL
Spread the love

Le Vice-premier ministre, ministre de la justice et garde des sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende a déposé sa lettre de démission ce samedi 11 juillet auprès du premier ministre.

Célestin Tunda Ya Kasende démissionne alors que la polémique dont il était au cœur semble avoir été oubliée vu que les congolais sont à ce jour, à fond dans le dossier Malonda. C’est un Tunda calme caché derrière son masque avec une mine à peine lisible que les congolais ont observé ce samedi.

Une démission consacrée si on peut le dire aux remerciements et à l’auto-evaluation.  » Je suis venu rencontrer ce jour, le premier ministre, chef du gouvernement. Après que j’ai eu à faire un examen personnel de la situation de l’heure,pour lui remettre officiellement ma démission en tant que Vice-premier ministre, ministre de la justice et garde des sceaux. A cette occasion pathétique, j’ai pu présenter au chef du gouvernement tous mes remerciements, lui qui m’a encadré au sein du gouvernement. Mes remerciements également au président de la République, pour la confiance qu’il avait placée en moi. J’ai pu traduire aussi mes remerciements à toutes les autorités politiques du pays et à ma propre famille politique pour le soutien, l’encouragement ».

Mais avant de finir son allocution, le désormais ancien ministre de la justice et garde des sceaux Tunda Ya Kasende a tenu à clarifier les choses, »Je ne sais pas si je dois dire que je n’ai pas démérité, mais très humblement, je pars du gouvernement avec la conviction que mon action au sein du ministère de la justice Congolaise a apporté une pierre à l’édifice de la consolidation de l’état de droit dans notre pays ». C’est donc fièrement qu’il endosse son costume de ministre honoraire.

Depuis le vendredi 26 juin dernier, l’étau s’était resserré contre le Vice-premier ministre, ministre de la justice et garde des sceaux après sa transmission des avis du gouvernement à l’Assemblée nationale sur les trois propositions de lois Minaku-Sakata controversées en catimini.

Son départ du gouvernement se déroule 15 jours après son audition à la Cour de cassation. vice-Premier ministre en charge de la Justice, Célestin Tunda Ya Kasende, a été brièvement interpellé samedi 28 juin, à Kinshasa, en pleine polémique sur la réforme judiciaire initiée par le camp Kabila.

Pour rappel, vendredi 03 juillet, Tunda Ya Kasende n’avait pas participé à la visionconférence présidée par le Chef de l’état et les rumeurs sur sa démission étaient alimentées de plus bel.

Il faut souligner que cette démission intervient dans un contexte des tensions très palpables, à peine avouées, entre les deux coalitions partenaires notamment le FCC et le CACH.

Clarisse Mulenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *