Change language
RDC: Célébration de la Journée Africaine de la Décentralisation et du Développement Local, ce lundi. – CONGO COURRIEL
Spread the love

Le ministre de la Décentralisation et Réformes Institutionnelles, Me Azarias RUBERWA MANYWA a organisé ce lundi 10 Août 2020 à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, un séminaire à l’occasion de la célébration de la Journée Africaine de la Décentralisation et du Développement Local sur le thème retenu par l’Union Africaine pour l’édition 2020: « La contribution des autorités locales à  la prévention des conflits et au maintien de la paix sur le Continent».

Prenant parole dans une salle composée des diverses personnalités en l’occurrence, Madame le vice-premier ministre, ministre du Plan qui a représenté le Premier Ministre, les députés et sénateurs, les ministres, les ministres délégués et les vices-ministres en passant par les Ambassadeurs et chefs des Missions Diplomatiques puis les secrétaires généraux de l’Administration Publique, Mme la Présidente du Conseil d’Administration de la Caisse Nationale de Péréquation,des gouverneurs de province, le coordonnateur de la cellule Technique d’Appui à la Décentralisation sans oublier les bourgmestres de communes de la ville province de Kinshasa, Me Azarias Ruberwa Manywa a mis l’accent sur la nature de la Journée qui d’après lui, « est un grand jour sur le Continent Africain. Un jour de célébration « .

Revenant sur le thème retenu pour cette édition, le ministre de la Décentralisation et Réformes Institutionnelles a martelé sur le fait qu’à  » la lecture de la charte, l’on se rend compte de la place de choix réservée aux gouvernements locaux et aux autorités locales dans la gestion décentralisée des Etats.Ceux-ci doivent, au sein de leurs entités respectives, jouer un rôle non moins négligeable dans la résolution des problèmes majeurs auxquels font face les Gouvernements africains et les Entités décentralisées placées sous leur responsabilité ». Ce qui explique le sens même du thème.

A en croire Me Azarias Ruberwa Manywa, tout plaide en faveur de la décentralisation comme « la tendance la plus répandue de nos jours en Afrique et dans le monde ». Laquelle tendance, veut que « bon nombre d’Etats soit engagé dans l’adoption de la Décentralisation comme mode de gestion qui fait participer activement la population à la gestion de son destin et à l’apprentissage de la démocratie à la base ».

Pris sur le long terme, « cet exercice conduit inéluctablement à l’épanouissement de la communauté et ouvre la voie vers son développement « . A-t-il renchéri.

Il convient de signaler que la Journée Africaine de la Décentralisation et du Développement Local a été décrétée par l’Union Africaine en 2012. Et c’est depuis 2014 que les Chefs d’Etats et de gouvernements africains ont adopté la Charte africaine des valeurs et principes de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale et du Développement local. Laquelle charte, reconnaît les Collectivités Territoriales comme des Partenaires privilégiés des Gouvernements nationaux dans la promotion du bien-être des populations.

Clarisse Mulenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *