Change language
RDC-9eme session du PDU: Le plaidoyer de Me Ruberwa pour une gouvernance urbaine et municipale efficiente basée sur l’intégrité – CONGO COURRIEL
Spread the love

la Salle des réunions du Roméo Golf dans la Commune de la Gombe a abrité ce mercredi 15 juillet la toute première session de l’année 2020 qui se veut la 9ième du genre dans le cadre des activités du Comité de Pilotage National du Projet de Développement Urbain, PDU en sigle. C’est sous la houlette du Ministre d’État, Ministre de l’urbanisme et Habitat, Pius Muabilu, en collaboration avec le ministre d’Etat ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa Manywa qu’ont eu lieu ces travaux dont l’objectif a consisté en l’évaluation à mi-parcours de l’exécution du Plan de Travail et Budget Annuel 2020 du PDU.

Tout le protocole ayant été respecté et surtout, tous les gestes barrière observés, l’atelier s’est ouvert et a été marqué par le discours d’ouverture du Ministre d’État, Ministre de l’urbanisme et Habitat, Président du Comité de pilotage du PDU. Ce dernier a fait une brève synthèse évaluative du parcours du comité dont il a les rênes de la 8ème à la 9ème session tout en martèlant sur la nature des recommandations des différents participants, recommandations dont la teneur a pour visée d’impacter considérablement la suite pour un vibrant succès du PDU.

Dans son allocution, Me Azarias RUBERWA MANYWA qui est intervenu en sa qualité de Vice-président du Comité de pilotage, a de prime abord, souligné que le Projet de Développement Urbain est l’un des projets qui participent à la matérialisation du Développement Local, en d’autres termes, le développement à partir de la base, principe prôné par la Décentralisation et que le Premier Ministre a adopté comme étant le credo du programme de son gouvernement :  » le redressement à partir de la base ».

Me Azarias RUBERWA a par ailleurs, exprimé son double regret relatif d’une part, au faible taux de consommation des fonds alloués à la mise en œuvre du PDU, et d’autre part, au ralentissement des activités du projet dû à la crise sanitaire mondiale causée par la COVID-19.

Le Patron de la Décentralisation n’a pas manqué de saluer l’appui du Projet de Développement Urbain à l’opérationnalisation de la Caisse nationale de péréquation, laquelle constitue d’après lui,  » la cheville ouvrière de la décentralisation et particulièrement du développement équilibré de notre espace national et l’expression de la solidarité nationale à travers les corrections des déséquilibres de Développement entre Provinces et Entités Territoriales Décentralisées (ETD) ».

Après les allocutions de leurs excellences, respectivement ministre de l’urbanisme et Habitat et ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles, les différents participants dont les membres du comité de pilotage, secrétaires généraux de l’administration , Madame la Présidente du Conseil d’administration de la caisse nationale de péréquation, la représentante de la société civile etc, ont eu un fructueux débat qui a abouti à la formulation des six recommandations pour la suite de la mise en œuvre relative au semestre restant.

Il convient de rappeler que le Projet de Développement Urbain, PDU en sigle, est un projet du gouvernement de la République financé par la Banque mondiale qui a pour objectif d’améliorer l’accès aux infrastructures et services de base pour le renforcement de la gouvernance urbaine et municipale dans les villes ciblées.

Clarisse Mulenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *