Change language
Processus électoral: le Ministre d'État belge, André FLAHAUT chez Denis KADIMA. - CONGO COURRIEL
Spread the love

« C’est un processus électoral maîtrisé, organisé et structuré », a reconnu le Président honoraire du Parlement fédéral belge.

Assisté par ses deux vice-présidents, Bienvenue ILANGA et Didi MANARA, le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI a échangé ce vendredi 14 ocotobre 2022 avec André Flahaut, Ministre d’État et Président honoraire du Parlement fédéral de Belgique en mission parlementaire à Kinshasa.

L’hôte de la CENI qui est à sa deuxième visite en seulement quelques mois n’a pas manqué de féliciter le bureau de la Centrale électorale pour sa détermination à mener à bon port le processus électoral en cours en République Démocratique du Congo.

« L’entretien avec le Président et les deux Vice-présidents de la CENI fait partie d’une démarche que j’ai commencée il y a quelques mois ici dans la mesure où les échéances électorales approchent et que venir en mission au niveau parlementaire sans s’informer de l’état d’avancement des préparatifs des élections à tous les étages à la fin de l’année 2023 serait un travail incomplet. Comme il y a eu une première rencontre et les explications ont été données et pour témoigner de façon correcte, il est important de dire que le verre est plus à moitié plein qu’à moitié vide comme certains médias le répandent », a fait savoir le ministre d’État belge.

Le Président honoraire du Parlement fédéral de Belgique a reconnu ce qui se fait de mieux dans la conduite de ce processus électoral, tout en réitérant sa volonté d’inviter le numéro un de la Centrale électorale en Belgique afin de communiquer de vive voix.

« Donc ce message-là, je vais aussi le porter en Belgique où souvent il y a des critiques. C’est évidemment sur place qu’on peut constater que les choses avancent de façon coordonnée et structurée et avec beaucoup de crédibilité. C’est pour cette raison que j’ai réitéré l’invitation au Président de la CENI et son bureau de pouvoir venir aussi en Belgique pour expliquer tout ce qui a été porté à ma connaissance. C’est très important pour le Congo et bien plus pour le continent africain dans son ensemble d’avoir un processus électoral maîtrisé, organisé et structuré. Quand c’est bien, il faut le dire et communiquer lorsque cela évolue dans le sens souhaité », a-t-il conclu.

Nahomie KAPINGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *