Change language
Obsèques du juge Raphaël Yanyi : Sa famille entend poursuivre les enquêtes après inhumation pour connaître la vraie cause de sa mort. – CONGO COURRIEL
Spread the love

C’est ce lundi 20 juillet que le juge Raphaël Yanyi Ovungu a été porté en terre. C’etait à l’issue d’une cérémonie officielle organisée par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, où il prestait comme président a.i de son vivant. La chancelière des ordres nationaux l’a élevé à titre posthume au rang de Commandeur et Chevalier de l’ordre national de Héros nationaux Kabila-Lumumba.

Raphaël Yanyi Ovungu a reçu des hommages de toute la nation et ceux du président de la république qui s’est personnellement déplacé pour l’honorer. En dépit de cette reconnaissance lui réservée, sa famille inconsolable n’entend pas se contenter de ce geste, elle tient à connaître les vraies causes de ce décès.

En marge de cette cérémonie, Nicolas Wetshi, frère du défunt juge a assuré qu’ils vont mener leur logique jusqu’au bout. « Les vraies causes de la mort du juge Yanyi ne sont pas encore communiquées officiellement à la famille. Présentement nous ne sommes qu’à l’étape de l’inhumation. La famille s’est résolue de l’amener d’abord à sa dernière demeure. Si non, il est très sûr que nous allons continuer à chercher les vraies causes de la mort de notre frère pour que nous puissions finir le deuil. Tant qu’on aura pas connu la vrai cause de sa mort, on aura pas fini le deuil. La où il va, il doit savoir que la famille continuera de chercher à connaître la vérité pour finir le deuil« .

Pour rappel Raphaël Yanyi était président de la composition lors du procès Kamerhe et consorts. Décédé la nuit du 26 au 27 mai dernier, les résultats de l’autopsie communiqués par le vice-premier ministre, ministre de la justice ont attesté que le juge Raphaël Yanyi serait mort de suite d’un traumatisme crânien. Ces résultats sont contestés par la famille qui a émis l’hypothèse d’un empoisonnement.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *