Change language
Nord-Kivu : Un mort dans une nouvelle manifestation populaire à Oicha - CONGO COURRIEL
Spread the love

Une personne a été tuée par balle, ce jeudi 15 Avril 2021, à Pakanza, à Oicha chef-lieu du territoire de Beni. Il s’est agit d’une manifestation spontanée des jeunes qui s’est produite à Pakanza tôt le matin. Les éléments de la police nationale congolaise ont été dépêchés sur place en vue d’étouffer la manifestation.

Lors de la dispersion, un manifestant a été atteint par balle, d’après Dimanche Kamathe, journaliste à la Radio télévision Muungano, Oïcha. La victime est morte sur place.

 » C’était des jeunes qui ont barricadé la route depuis le matin alors lorsque la police a été saisie, certains éléments ont été dépêchés sur place pour calmer la tension. C’est lors de cette dispersion qu’un élément des forces de l’ordre a tiré sur un manifestant  » a expliqué Dimanche Kamathe.

Un calme apparent règne dans cette partie de la commune d’Oicha après cet incident sécuritaire.La veille, l’Administrateur du territoire de Beni, Donat Kasereka Kibwana a interdit la tenue de toute manifestation populaire dans sa juridiction. Il a ainsi relayé la mesure prise par le Gouverneur de province du Nord-Kivu, Nzanzu Kasivita interdisant la tenue des manifestations publiques sur toute l’étendue de la province.

Ce mercredi 14 avril, la société civile d’Oicha projetait organiser un culte d’action de grâce au Grand rond-point Oicha en vue d’implorer le nom du seigneur sur la situation sécuritaire qui prévaut à Beni et ses environs.

L’autorité territoriale a prévenu les organisateurs de cette action que tout rassemblement des personnes sera dispersé par la police.

 » Nous avons demandé aux organisateurs de cette action d’aller prier dans leurs églises respectives, pas au rond-point. Nous refusons catégoriquement parce que vous savez, nous sommes infiltrés nous ne voulons pas à ce que tout le monde prie au rond-point » a dit Donat Kasereka Kibwana.

Les forces d’Oicha ont lancé depuis lundi dernier une série d’actions pacifiques pour exiger le départ de la Monusco.

Etienne Baputra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *