Change language
Nord-Kivu : trois blessés après des émeutes entre la population et les éléments de la Monusco à Kasindi - CONGO COURRIEL
Spread the love

Une vive tension a été signalée tôt le matin de ce jeudi 25 mars à Kasindi, une cité frontalière située au Nord-Kivu. A la base des échauffourées entre la population et les casque bleus de la Monusco. D’après la société civile noyau de Kasindi, la population a bloqué le passage à quelques véhicules de la Monusco, qui voulaient se rendre à Beni ville.

Joint par la rédaction de www.congocourriel.info, Kasereka Kandaviro, rapporteur de cette structure citoyenne affirme que les casques bleus ont voulu saboter le mot d’ordre des chauffeurs, qui ont décidé de paralyser les activités de circulation sur l’axe Beni Kasindi, après la tuerie, mercredi 24 mars 2021 de cinq personnes dont deux chauffeurs. Les éléments de la Monusco n’ont pas cédé à la pression populaire créant ainsi des accrochages.

De leurs côtés, les forces de l’ordre sont intervenues en tirant plusieurs coups de balles en l’air en vue de disperser les manifestants ajoute la société civile. Au cours de la dispersion, deux personnes ont été blessées par balle et un enfant a été tamponné par une moto.

 » Il y’a eu une panique généralisée dans la cité de Kasindi. A la base de cette situation, le crépitement des balles par certains éléments des forces de l’ordre qui étaient entrain de disperser les manifestants, qui se sont attaqués aux véhicules de la Monusco. Selon les habitants, les casques bleus sont entrain de se moquer de la population de Beni qui est massacrée chaque jour car les chauffeurs ont appelé la population a observé des journées de deuil en attendant l’enterrement des cinq personnes dont trois chauffeurs tués hier sur la route Beni Kasindi. Voilà, les éléments de la Monusco ont voulu quitter Kasindi pour se rendre à Beni. Deux personnes ont été blessées par balle et un autre enfant a été tamponné par une moto. » a expliqué ce membre de la société civile à Kasindi.

Georges, journaliste à la radio Soleil Kasindi affirme que cette situation a provoqué la paralysie des activités scolaires et socio- économique dans cette cité. Pour le moment ajoute-t-il, un calme apparent règne à Kasindi.

Situation à Beni

Les activités socio-économiques tournent au ralenti au centre-ville de Beni. La population observe le mot d’ordre de l’association des Chauffeurs, qui a appelé la population à pleurer les personnes tuées à Kilya la veille par de forces démocratiques alliées (ADF).

Des boutiques et magasins sont fermés sur le boulevard Nyamwisi. Certaines barricades sont visibles sur la route Beni Kasindi à la hauteur de TCB Mupanda.

Étienne Baputra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *