Change language
Nord-Kivu/Rutshuru: L’organisation NICS HR RDC dénonce la recrudescence de l’insécurité à Binza et Bukoma. – CONGO COURRIEL
Spread the love

Nous appelons les forces de sécurité, l’armée et la police à travailler efficacement pour la protection des civils. Que cette situation s’arrête. La population a besoin de la paix pour son développement ».

Bahati gakuru

L’organisation  » No impunity for the congolese state, une organisation de défense et de protection des droits humains dénonce la recrudescence de l’insécurité et la monté en puissance des cas des criminalités dans plusieurs coins et recoins du groupement de Binza et bukoma , chefferie de bwisha en territoire de Rutshuru, alerte faite ce dimanche 19/1/2020 après une tournée de monitoring effectuée dans la zone.

Selon cette organisation, des détenteurs d’armes illégales s’adonnent à l’exécution des civils, au pillage, enlèvement , incendie des maisons et extorsion des biens des populations.

L’organisation NICS HR RDC déplore et s’indigne de constater que dans l’espace d’une semaine seulement, 9 personnes ont été sauvagement abbatues et des habitations incendiées dans cette partie du territoire national.

A l’en croire, plusieurs cas d’insécurité sont attribués aux groupes armés locaux et aux combattants armés FDLR RUDI actifs dans la zone.

L’organisation NICS HR, appelle les forces armées de la République démocratique du Congo à entamer les actions des grandes envergures en vue de mettre hors d’état de nuire tous ces groupes armés qui ne font qu’endeuiller la population civile.

 » Nous appelons les forces de sécurité, l’armée et la police à travailler efficacement pour la protection des civils. Que cette situation s’arrête. La population a besoin de la paix pour son développement ». Précise theoneste Bahati Gakuru, l’un des animateurs de l’organisation NICS HR RDC.

Jean-Claude Kalere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *