Change language
 » Mon intention en parlant du vaccin COVID-19 n’était pas d’affirmer que nous allons commencer la vaccination en RDC sans qu’il soit testé auparavant en Amérique et Ailleurs »( Dr Muyembe) – CONGO COURRIEL
Spread the love

Le malentendu entre le coordonnateur national de la riposte contre la pandémie de COVID-19 en RDC et la majorité du peuple Congolais n’aura duré que quelques heures mais son souvenir ne sera pas effacé de sitôt.

« (…) Il y aura des essais, je crois au mois de Mai, on commencera déjà à faire des essais et peut-être vers le mois de Juillet, Août, nous pourrons commencer déjà à avoir des essais cliniques de ce vaccin. Nous avons été été choisis aussi pour faire ces essais. Le vaccin sera produit soit au Canada, soit aux États-unis, soit en Chine. Nous, nous sommes candidats pour faire ces essais ici chez nous ». Cette déclaration a donc déclenché le tollé général dans le chef des Congolais.

Sur la première vidéo, le coordonnateur de la riposte contre la pandémie de COVID-19 parle de la future production du vaccin alors que dans la deuxième, il affirme que des essais de vaccination ont commencé dans certains pays notamment aux États-unis et en Chine.

Ces deux propos contradictoires entretiennent un flou sur le dossier. Si le vaccin sera produit soit en Chine, soit aux USA, soit au Canada, comment ces pays ont commencé l’expérimentation d’un vaccin qui n’est pas encore produit?

Plusieurs congolais sont montés au créneau pour dénoncer ce qu’ils ont qualifié de complot contre le peuple. Au regard des critiques qu’il a essuyé dans les réseaux sociaux, le coordonnateur de la riposte contre le COVID-19 a tenu à clarifier les choses .

« (…) Mon message de ce soir, est d’apaiser la tension que j’observe dans la population. Mon intention en parlant du vaccin COVID-19 n’était pas d’affirmer que nous allons commencer la vaccination en RDC sans qu’il soit testé auparavant en Amérique et Ailleurs. » A annoncé le dr Muyembe d’un ton rassurant.

Quant aux essais, il a affirmé qu’ils ont déjà débuté,  » des essais de vaccination ont déjà débuté dans ces pays, notamment, aux États-unis et en Chine ».

Pour se faire comprendre, le virologue Congolais donne des exemples,  » nous savons toujours que les vaccins contre la poliomyélite, la rougeole , le tétanos et tant d’autres, ont été d’abord testés en Belgique, en France et aux États-unis avant d’être introduits en Afrique . Récemment, en Afrique de l’ouest et en Rdc, les épidémies de la maladie à virus Ebola ont été maîtrisées grâce à l’utilisation d’un vaccin expérimental RVSV » A-t-il fait savoir.

 » Je suis moi-même Congolais et je ne permettrai jamais d’utiliser les Congolais comme cobayes, » a déclaré le dr Muyembe.

Il sied de noter que le débat sur la chaîne Française LCI et plusieurs articles des médias internationaux sur un éventuel démarrage de vaccination en Afrique ont contribué à alimenter ce débat houleux.

Pour finir, le coordonnateur national de la riposte contre la pandémie de COVID-19 a invité les Congolais au strict respect des règles d’hygiène  » Pour l’instant, nous nous focalisons à maîtriser la pandémie de COVID-19 dans notre pays, le plus important c’est d’observer les gestes barrières et les mesures d’hygiène pour lutter contre la pandémie du COVID-19. Ensemble, nous allons vaincre le COVID-19 en RDC. »

Pour rappel, la RDC enregistre à ce jour, 148 cas confirmés dont 16 décès , 3 guérisons et 62 patients en bonne évolution. Le Kwilu a rejoint la liste des provinces infectées.

Clarisse Mulenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *