Change language
Le parti ENVOL dénonce l’interdiction de sa campagne de sensibilisation à la révision constitutionnelle à Boma – CONGO COURRIEL
Spread the love

Initiateur d’une campagne de sensibilisation sur la nécessité de revisiter certaines dispositions de la constitution, l’ENVOL, parti politique de Delly Sessanga, a dénoncé dimanche 8 mars, la décision du Comité Urbain de la Sécurité de la ville de Boma au Kongo-Central, contenue dans la lettre du Maire de cette ville interdisant, sans fondement légal selon Maitre Nicolas Lenga, la poursuite de sa campagne.

Ce cadre de l’Envol a condamné ces méthodes qu’il qualifie de « liberticide » d’un autre temps et a exprimé sa totale réprobation d’une décision manifestement illégale.

Le Parti ENVOL affirme n’entendre nullement obéir à cette interdiction. Pour lui, il promet de poursuivre cette activité dans la ville de Boma, comme sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

«ENVOL lance un appel à tous ceux qui soutiennent cette réforme de révision constitutionnelle à s’engager à ses côtés en signant cette pétition pour défendre la Constitution, préserver ses acquis et consolider la démocratie dans la perspective d’amélioration du cadre de la tenue des prochaines échéances électorales de 2023 et du bon fonctionnement de notre système démocratique», a-t-il déclaré.

ILKA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *