Change language
La justice appelée à enquêter sur la gestion de la ville de Kinshasa, après les déclarations de Gentiny Ngobila. – CONGO COURRIEL
Spread the love

Des voix s’élèvent 3 jours après les déclarations choc du gouverneur de la ville province de kinshasa au cours d’une émission sur l’héritage lui légué par le précédent gouvernement provincial. Gentiny Ngobila a affirmé avoir hérité d’une situation financière calamiteuse, soit une dette de 60 millions usd contractée par l’équipe d’André Kimbuta.

Gentiny Ngobila a révélé que la ville de Kinshasa aurait des dettes dans toutes les banques de la ville sauf à la BCDC. En plus de cela, cette ancienne équipe a laissé les fonctionnaires de l’hôtel de ville dans l’impaiement de 36 mois soit 3 ans a poursuivi le successeur d’André Kimbuta.

Ces révélations ont réveillé les Kinois, l’un d’entre eux, Me Guy-Pascal Ngoma interpelle la justice tout en l’invitant à se saisir du dossier :

Nous demandons au Procureur général près la cour de cassation de se saisir de cette affaire en ouvrant un dossier R.I (réquisition d’information) et le vrai auteur sera connu et fera objet des poursuites judiciaires exemplaires
Pour cet avocat du barreau de Kinshasa/Gombe, la justice ne doit pas être sélective :
« Tout le monde connaît ce présumé auteur couvert par une protection politique au détriment du peuple et nous voulons que la justice ne soit pas sélective »


Durant les 12 ans de gestion de la ville de Kinshasa, le gouvernement Kimbuta a été accusé d’opacité dans la gestion financière. La condamnation de Guy Matondo, ministre provincial des finances, à 8 ans pour détournement des fonds avait sonné l’alerte sur la gestion de Kinshasa par André Kimbuta.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *