Change language
« La coalition FCC-CACH a montré ses limites, ses incohérences et insuffisances de telle sorte que ses querelles internes ont plombé tous les indicateurs » Bahati Lukwebo. – CONGO COURRIEL
Spread the love

Ça fait aujourd’hui une année jour pour jour depuis que le Gouvernement Ilunkamba a été formé. Installé 10 jours après, soit le 06 septembre 2019, cet exécutif peine à satisfaire les attentes de la population qui attend de lui des sensibles révolutions dans tous les secteurs.

Dans une plaidoirie pour la paix, la stabilité, la bonne gouvernance politique, économique et social rendu public ce mardi, l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, AFDC-A fidèle à Modeste Bahati Lukwebo a peint un tableau sombre du Gouvernement Ilunkamba.

Pour ce regroupement politique, » la coalition FCC-CACH qui gouverne le pays depuis les élections de 2018 a montré ses limites, ses incohérences et ses insufissances à tel point que ses querelles internes ont plombé tous les indicateurs qui sont au rouge. « 

Sur le plan politique, l’AFDC-A constate « un manque de concertation politique, absence d’harmonisation et politique commune, ingouvernabilité, imputé, corruption, disfonctionnement des institutions et conflit permanent entre ces deux regroupements au pouvoir, violation de la constitution, emprise politique sur l’appareil judiciaire ; tout ceci, en dépit de la volonté affichée et la bonne foi exprimée par le Président de la République ».

Préoccupés par la crise de légitimité qui caractérise la gestion actuelle du pays, Modeste Bahati Lukwebo et son regroupement politique souhaitent que la RDC sollicite l’appui et l’encadrement de ses partenaires notamment, la Belgique, les USA, l’Union Européenne et l’Union Africaine sortir de la crise.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *