Change language
Kinshasa : Le mouvement citoyen CJL annonce un sit-in lundi devant le QG de la Monusco pour exiger son départ. – CONGO COURRIEL
Spread the love

Malgré la nouvelle résolution du Conseil de sécurité des Nations-Unies prorogeant d’un an le mandat de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco), des voix continuent à s’élever pour exiger le retrait de cette importante mission onusienne du sol congolais face à son inefficacité dans la protection des civils massacrés par les rebelles à quelques mètres des bases des casques bleus. Dans cette logique, le mouvement citoyen la Communauté des jeunes leaders (CJL) a annoncé la tenue d’un sit-in lundi 20 janvier, au Quartier Général de cette mission pour déposer un calendrier détaillant le retrait progressif de la Monusco.

L’annonce a été faite par le coordinateur adjoint de cette organisation citoyenne, Jérémie Shalupoma au cours d’une interview accordée à Congo Courriel mercredi 15 janvier.

Il a expliqué que la résolution 2502 de l’ONU pêche en deux points notamment en ce qu’elle ne semble pas avoir tenu compte des revendications des Congolais et ne prévoit aucun calendrier du retrait de la Monusco.

Ce mouvement citoyen pense qu’il est temps de valoriser les plaintes des peuples congolais. Mais Jérémie Shalupoma n’a pas dévoilé les prévisions calendaires du départ progressif de la mission onusienne.

« Le contenu sera dévoilé le jour de sa remise », a-t-il indiqué.

Mais une petite précision qu’il a donnée:  » ce calendrier prévoit qu’au 31 décembre 2020, la Monusco doit cesser d’exister en RDCongo ».

D’après lui, dépasser ce délai, la Monusco sera considérée comme une force d’occupation.

« Le 1er janvier 2021, le peuple congolais doit célébrer les 21 ans d’échec de cette mission », a-t-il souligné.

ILKA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *