Change language
Kinshasa : le marché des mitrailles menacé de spoliation. - CONGO COURRIEL
Spread the love

Plus de cinq (5) mille personnes travaillent ou se débrouillent à travers le marché des pièces détachées, autrement appelé  » marché des mitrailles  » situé au quartier 1 dans la commune de N’djili.

Pour la petite histoire, lundi 22 mars 2021, ces vendeurs étaient très remontés. La cause, l’érection d’un panneau de l’hôtel de ville de Kinshasa annonçant la construction sur le lieu d’un bâtiment administratif de la direction urbaine de l’urbanisme N’djili. Hypothèse qui ne convainc guerre les usagers du marché des mitrailles. Ils y voient plutôt une tentative de spoliation du site.

Dans une interview accordée à Congo Courriel ce mercredi 24 Mars, les vendeurs de ce site dénoncent la spoliation de leur marché. Leur Représentant, Danny Lukoki, craint que plusieurs vendeurs soient renvoyés au chômage par l’occupation de cet espace.

« Depuis que les sociétés avaient été pillées sous Mobutu, beaucoup de gens étaient rentrés au chômage. Ce qui se passe, c’est vouloir nous pousser au chômage. On est parvenu à récupérer certains d’entre eux ici et à ce jour , ils se retrouvent », a expliqué Danny Lukoki.

En outre, il a appelé les autorités compétentes à s’impliquer dans ce dossier afin d’éviter le pire. « Ce mouvement de mécontentement peut créer du désordre, et par conséquent, provoquer mort d’hommes », prévient-il.

Ce délégué des vendeurs explique également que ce marché contribue à la diminution du taux de chômage et de la délinquance juvénile dans la capitale congolaise.

« Nous avons formé beaucoup de jeunes délinquants ici. Aujourd’hui, ils sont devenus des responsables et pères de famille. Nous avons fait un grand travail. Si le taux des Kuluna a baissé à N’djili et à Masina, c’est parce que nous avons récupéré beaucoup qui se retrouvent ici », a-t-il ajouté.

Toutefois, les exploitants dudit marché se disent prêts à descendre dans la rue pour manifester leur mécontentement.

ILKA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *