Change language
Kinshasa-COVID19: L’équipe de riposte de nouveau dans la rue pour réclamer le payement de leurs arriérés de salaire. – CONGO COURRIEL
Spread the love

C’est la deuxième fois, en l’espace de trois jours, que les agents commis à la riposte contre le COVID-19 sont descendus dans la rue pour réclamer le payement des arriérés qu’ils ont accumulés.

Dans un mémorandum adressé au premier ministre, dont la copie est réservée au président de la république, la présidente de l’assemblée nationale et au ministre de la santé, les agents commis à la riposte contre le Coronavirus ont inscrit quatre principales revendications.

Toujours en arrêt de service, ils réclament primo, les quatre mois d’arriérés c’est à dire, entre le 24 janvier et le 24 mars, période considérée comme celle préparatoire ; et la période comprise entre avril et juin, phase de la riposte proprement dite ;

Le réajustement du taux journalier de la prime allouée à chaque prestataire est la deuxième revendications des manifestants, car le taux avec lequel ils ont été payés ne correspond pas au taux du jour ;

Solidaire à leurs amis qui sont tombés sur le front, ces manifestants exigent aussi la prise en charge des familles des membres de l’équipe de riposte décédés de COVID-19;

Enfin, ils exigent par ce mémorandum, d’interdire de donner aux prestataires de la riposte des chèques en blanc lors des payements, car pour l’unique fois qu’ils ont été payés, il y a eu discordance entre le montant perçu au guichet et le montant réel.

Lors de la 37ème réunion du conseil des ministres du vendredi 25 mai dernier, le premier ministre avait annoncé que le gouvernement a déboursé jusque là plus de 27.000.000 USD, mais le docteur Muyembe dit n’avoir perçu qu’environ 1.400.000 USD ; de ce fait plusieurs questions taraudent les esprits. Pourquoi y a-t-il une si grande différence entre le montant déclaré par le gouvernement et celui déclaré par le secrétaire du comité national de riposte contre le Coronavirus? Quelle est la destination réelle de l’argent restant?

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *