Change language
Justice : L’A.C.D.DE va en guerre contre les magistrats qui violent le droit des avocats – CONGO COURRIEL
Spread the love

Protéger l’avocat dans l’exercice de sa fonction, est l’un des objectifs poursuivis par l’Association Congolaise pour la Défense de la Défense, ACDDE, C’est dans cette optique que la structure dirigée par Maître Jules LODY EMONGO est montée au créneau pour dénoncer le comportement des présidents des tribunaux de grande instance de Goma et du Sankuru qui ont violenté les avocat qui étaient en plein exercice de leur travail.

En effet, Jules Lody accuse le magistrat Alphonse Wonga du tribunal de grande instance de Goma d’avoir brutalisé Maitre Alphonse Katumwa Bisimwa qui était en plein exercice de son métier :
 » Ce magistrat a d’abord ordonné à sa garde de brutaliser cet avocat, puis l’a agressé personnellement au mépris de toute l’assistance en pleine audience. Ce comportement est dénoncé par l’ACDDE . »

La Défense de la Défense dénonce également un acte similaire qui s’est produit au Sankuru où Maitre Daniel Shongo a été victime d’une agression du magistrat du parquet de grande instance de Lodja :
 » Le magistrat l’a brutalisé et a ordonné son arrestation, au motif que Maître Shongo l’aurait dérangé alors qu’il était entrain d’instruire un dossier au sein de son cabinet. Ce confrère qui vit avec handicap est aujourd’hui traumatisé depuis qu’il a été arrêté, enlevé brutalement de sa chaise roulante . »

Au regard de sa mission cardinale, et face à cette situation que vivent les avocats, l’Association Congolaise pour la Défense de la Défense n’entend pas laisser ces actes ignobles impunis. Maître Jules Lody Emongo confirme que la structure dont il est initiateur travaille d’arrache-pied pour que leurs confrères soient remis dans leurs droits.
 » L’Association Congolaise pour la Défense de la Défense a dans le cadre de ses actions ensemble avec d’autres associations décidé de saisir les les batonniers de l’ordre de Goma et Sankuru pour que les autorisations soient accordées à ces deux avocats afin de poursuivre leurs bourreaux pour infraction de coups et blessures volontaires, mais également, incitation des militaires à commettre des actes contraires à la loi et à la discipline, pour le magistrat de Goma et arrestation arbitraire et détention illégale pour celui du Sankuru. « 

L’ACDDE a à travers son coordonnateur profité de l’occasion en plaidant pour la cause des avocats auprès du gouverneur de la ville de Kinshasa pendant cette période où la commune de la Gombe est en confinement. Jules Lody sollicite que les avocats soient également inclus dans la catégorie des personnes qui doivent bénéficier de la dérogation car étant donné que la justice fonctionne bien que dans un format réduit, les défenses doivent également s’organiser en tenant compte des circonstances particulieres.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *