Change language
Installation officielle des autorités de la commune rurale de Minembwe, l’évêque d’Uvira dénonce un complot International contre la RDC. – CONGO COURRIEL
Spread the love

L’évêque du diocèse catholique d’uvira, Monseigneur Sébastien JOSEPH MUYENGO MULOMBE a tenu un point de presse ce lundi 5 octobre à la paroisse sainte Anne sur l’installation des autorités politiques et administratives de la commune rurale de Minembwe. A ce qu’il paraît, l’nstallation qui a suscité des vives agitations dans les médias, ne tend pas à sa fin. C’est autour de Monseigneur MUYENGO de se faire entendre et il n’y est pas allé tendrement , « nous regrettons que cet acte loin d’être de nature à faciliter la paix dans les hauts plateaux suscite au contraire beaucoup d’animosités dans l’étendue du diocèse et de la région et même de la province et du pays » a fait savoir l’évêque.

S’agissant de ce qui est des responsabilités, l’évêque estime qu’il s’agit bien d’un complot qui vise à déstabiliser le pays  » en ce jour où nous célébrons le 10ème anniversaire du rapport mapping sur les massacres perpétrés dans notre pays et dont les auteurs n’ont jamais été poursuivis, on se souvient, dans la région de tout le sang versé sur notre sol à cause des problèmes liés à la terre. L’on comprend en même temps l’agenda caché de toute cérémonie organisée à l’occasion de l’installation des administrateurs de la commune de Minembwe, ce qui donne raison à ceux qui parlent du complot international contre notre pays » a poursuivi l’évêque.

Il invite par ailleurs le chef de l’Etat et les députés et sénateurs à intervenir pour la restauration de la paix. « Que dit le Président de la République, monsieur Felix Antoine TSHISEKEDI à ce sujet? Va-t-il continuer à affirmer qu’il n’y est pour rien dans cette situation parce qu’elle date d’avant son arrivée au pouvoir? Lorsqu’on devient Président de la République on prend en charge le destin du pays avec aussi bien son passé, son présent et son futur (…), que disent nos députés et sénateurs des territoires concernés ? Nous félicitons ceux qui se sont déjà prononcés à ce sujet. Mais on peut se poser la question de savoir où étaient-ils lorsque les décisions étaient prises au parlement si jamais elles y étaient prises? A-t-il renchéri.

L’évêque Joseph Muyengo en appelle donc à la responsabilité des uns et des autres quant à ce qui peut surgir comme troubles, violences, voire guerre dans la région et t invite la population de base particulièrement au calme et à renoncer à toute voie de la violence pour privilégier davantage celle du dialogue.

Rodin Pelendo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *