Change language
« Il faut que le FCC soit neutralisé ». Noël Tshiani – CONGO COURRIEL
Spread the love

Contacté par la rédaction de Congo courriel, Noël Tshiani a fait sa lecture de l’actualité. Il estime qu’un après la passation Pacifique du pouvoir entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi, le Congo démocratique a à son actif une grande expérience à partager mais certains aspects sont à revoir, notamment le contrat avec le Front commun pour le Congo (FCC).  » Pour que le président de la république puisse avoir libre accès à certaines choses, le FCC doit être neutralisé et la neutralisation de ce dernier passe par la dissolution de l’assemblée nationale ». Car, a-t-il renchéri, « Il est impossible de changer et de modifier le gouvernement de façon sensible avec une assemblée nationale dont la majorité fictive est détenue par le FCC ».
Par ailleurs, il a dénoncé ce qu’il a nommé crise institutionnelle. » Il y a une crise de fonctionnement des institutions, le seul moyen d’y remédier c’est une correction, la correction ici c’est la dissolution de l’assemblée nationale après cela, les élections seront réorganisées et le chef de l’état pourra régner par ordonnance « .
L’auteur du plan Marshall congolais propose une piste de solution,le président devra après dissolution, mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.En premier lieu,  » Félix Tshisekedi doit recentrer son équipe, le gouvernement et le cabinet » et pour finir « l’économie nationale doit être relancée et la monnaie nationale restructurée afin d’améliorer le social et permettre aux Congolais de créer l’emploi » a-t-il souligné.

Pour conclure, il a mis un accent sur les conditions de travail qui doivent être revues tant dans le secteur public que privé.

Clarisse MULENDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *