Change language
Hôpital général de référence de Makala : Les infirmiers en arrêt de service pour une durée de 4 jours. – CONGO COURRIEL
Spread the love

Les infirmiers de l’hôpital général de référence de Makala exigent le départ immédiat du comité directeur et lancent un ultimatum de 4 jours au gouvernement provincial faute de quoi, ils se verront obligés d’arrêter le service minimum et radicaliser la suspension à partir de vendredi.

ils estiment que ce dernier, après un mandat de 13 ans a perdu les pédales et doit être changé. Les infirmiers accusent un retard de deux mois des honoraires de l’an 2019 (Octobre et novembre), les honoraires et la paie du mois de février 2020; ils décrient la non-assistance par le comité directeur pour les frais des funérailles et la mauvaise gestion de ce dernier. Enfin , ils réclament la prime de responsabilité des chefs de service.

Face au délégué de la ministre provinciale de la santé, les infirmiers arguent « Nous sommes exposés. Aucune disposition de protection contre la pandémie COVID-19 n’a été prise. Si le personnel soignant est en danger, qu’en est-il des malades que nous recevons? Pas de savon, ni des masques, rien… On fait quoi s’il y a un cas suspect? Nous représentons un danger non seulement pour nos familles respectives mais aussi pour les malades et les personnes que nous croisons sur notre chemin. »

A la question de savoir si les allégations des infirmiers sont vraies, l’infirmière en chef rejette tout en bloc et nous indique un seau et un désinfectant. « Il ne disent pas la vérité , voici le seau et du désinfectant ». Quant à notre souci de visiter l’hôpital afin de vérifier si outre le seau et le désinfectant, il y aurait autre chose pour corroborer ses dires, un refus nous a été brandi.

Les infirmiers invitent la ministre provinciale de la santé à prendre des dispositions le plus vite possible.  » Nous réclamons le départ immédiat et sans négociation du comité directeur pour privilégier la paix. C’est tout ce que nous demandons à la ministre et ce n’est pas trop demander « .

Clarisse Mulenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *