Change language
Haut-Katanga: Incursion de la milice Bakata Katanga, la commission gouvernementale publie le rapport de sa mission. – CONGO COURRIEL
Spread the love

C’est depuis le 04 avril qu’une mission gouvernementale conduite par le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur Sécurité et affairescoutumières,Gilbert Kankonde a été dépêchée dans le Haut-Katanga pour enquêter sur les violences perpétrées par les miliciens de Bakata Katanga.

A l’issue de cette inspection, il ressort que le commandant de la 22ème région militaire en charge des opérations et renseignements et son adjoint sont rappelé à Kinshasa pour consultation.

La mission a aussi constaté des insuffisances dans le chef de certains militaires ; c’est pourquoi elle a proposé l’acheminement de tous les militaires en situation administrative irrégulière vers les structures de formation pour recyclage et orientation ; il a été décidé également la permutation des unités militaires qui ont fait plus de 5 ans de service dans la province.

L’équipe dirigée par Gilbert Kankonde a aussi a épinglé aussi des insuffisances au niveau des forces de l’ordre. Ainsi il a été suggéré l’organisation et l’intensification des opérations de la police conformément à la cartographie de la criminalité de la province du Haut-Katanga, l’évacuation des policiers accusant des carences vers les centres d’instructions à Kinshasa, permutation des officiers ayant fait plus de cinq ans sans affectation, vers d’autres provinces, permutation interprovinciale des groupes mobiles d’intervention rapide.

Les membres de la mission gouvernementale ont voté à l’unanimité que les enquêtes se poursuivent par la justice militaire afin de déterminer les responsabilités.

Pour rappel en date du 28 mars les miliciens de Bakata Katanga de Gédéon Kyungu avaient fait une incursion simultanée dans les villes de Lubumbashi, Kasumbalesa, Likasi dans le Haut-Katanga. Une incursion qui a causé la mort de 32 personnes dont un policier.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *