Change language
Drame de Kinshasa : L’ACAJ exige la démission immédiate du ministre des Transports et Voies de communication pour négligences coupables dans l’exercice de ses fonctions. – CONGO COURRIEL
Spread the love

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) se dit consternée par la mort de plusieurs personnes à la suite d’un drame dimanche 16 février 2020 au croisement des avenues By-pass et Kimuenza à Kinshasa.

Selon cette association, ce énième accident de circulation, impliquant des gros véhicules, est révélateur de graves manquements dont le Ministère des Transports devrait être tenu responsable.

 » Il est injustifiable qu’un gouvernement responsable tolère et encourage que les véhicules affectés aux chantiers publics soient illégalement exonérés des pertinentes prescriptions du code de la route. Pire, le Ministère des Transports perçoit sur chaque chauffeur une taxe illégale de Trente-cinq dollars américains (35 USD) pour la délivrance d’un prétendu certificat de capacité », s’alarme Georges Kapiamba.

Considérant des manquements répétitifs et graves à la base des catastrophes humaines,
qui plongent des nombreuses familles dans la désolation et le deuil à la suite de la disparition des êtres chers, l’ACAJ recommande notamment la démission immédiate du Ministre des Transports et Voies de Communication pour négligences coupables dans l’exercice de ses fonctions, l’ouverture d’une enquête aux fins d’éclairer l’opinion ainsi que les familles endeuillées sur les causes dudit accident, l’ouverture d’une action en justice à l’encontre du chauffeur et de la firme propriétaire du véhicule incriminé, l’ouverture d’une enquête au Ministère des Transports et Voies de Communication pour justifier la base légale de la taxe de 35 $, et déférer en justice les auteurs des détournements.

Par ailleurs, l’ACAJ promet de rendre publiques des informations fiables concernant les documents de sécurité et sûreté délivrés, au mépris de la loi, aux exploitants d’autres modes de transport.

Ce désastre – 14 morts et plusieurs blessés – a été causé par un véhicule transportant des matériaux de construction et dont les freins seraient en dysfonctionnement.

ILKA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *