Change language
Dossier Kamerhe : Liberté provisoire, le ministère public a requis son maintien en détention – CONGO COURRIEL
Spread the love

L’audience foraine à la prison centrale de Makala, en chambre de conseil au degré d’appel dans l’affaire Ministère public contre Vital Kamerhe, vient de se terminer.


Selon les informations en notre possession, le ministère public ne s’est pas dédit et a encore requis son maintien en détention.


Après cet avis du ministère public, le tribunal a pris l’affaire en délibéré pour un jugement dans le délai de la loi, soit 24 heures.

Alors que ses avocats affirmaient réitérer la demande de mise en liberté, se justifiant par le fait qu’il n’ y a pas d’argumentaire soutenant les indices sérieux de culpabilité mis à charge de Kamerhe, ils se sont butés à une demande de maintien en détention du côté du ministère public.

Si le tribunal confirme son maintien en détention , dans 15 jours, le tribunal de paix de Kinshasa/Matete statuera encore de la possibilité de proroger la détention préventive


Incarcéré depuis le 11 avril dernier, le directeur de cabinet du chef de l’État est soupçonné de détournement des fonds alloués aux travaux des 100jours.

Clarisse Mulenda

One thought on “Dossier Kamerhe : Liberté provisoire, le ministère public a requis son maintien en détention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *