Change language
Dossier AFDC-A:  » la politique des jalousies, des tricheries … doit être prohibée » ( Modeste Bahati Lukwebo) – CONGO COURRIEL
Spread the love

Qui de Modeste Bahiti Lukwebo et Néné Ilunga Nkulu dit vrai au sujet de l’Afdc-A? La bataille à la fois politique et juridique est âpre. Jusqu’où ira cette saga? A ce stade, l’on assiste à un scénario des déclarations et plaintes. Le camp Bahati et celui de Néné Ilunga se disputent la paternité de ce regroupement politique.

Le week-end dernier, le ministre d’État en charge du Travail, Emploi et Prévoyance sociale a déposé une plainte à charge de l’économiste Bahati Lukwebo qu’elle accuse d’avoir falsifié les documents. Elle fait confiance en la justice congolaise tout comme son adversaire, l’ancien ministre du Plan et homme d’affaire, Modeste Bahati. Dans un tweet depuis l’étranger où il est confiné, il a condamné la politique des haines et mensonges.

 » Laissons à la justice dire le droit. La politique des mensonges, des intrigues, des tricheries, des arnaques, des vols, des haines et des jalousies … doit être prohibée. Tout le monde connait la vérité sur l’AFDC-A, même les usurpateurs », a déclaré Bahati Lukwebo ce lundi 1er Juin 2020.

Alors que la Cour constitutionnelle avait reconnu Modeste Bahati comme responsable du regroupement Afdc-A.

L’Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A), du sénateur Modeste Bahati avait déposé une requête à la Cour constitutionnelle pour récupérer les sièges des parlementaires restés loyaux au FCC.

Depuis le 09 Juillet 2019, le Front commun pour le Congo de Joseph Kabila, avait suspendu pour une durée indéterminée, Modeste Bahati lukwebo, pour avoir exprimé son opposition à la candidature d’Alexis Thambwe Mwamba au poste du président du Sénat et  maintenu sa candidature au même poste. 
Dossier à suivre…

ILKA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *