Change language
Crise au sein de l’UDPS: Célestin Kabasele à Kinshasa pour redynamiser le parti. – CONGO COURRIEL
Spread the love

C’est dans un entretien à bâton rompu accordé à la rédaction de congocouriel.info que le fédéral adjoint de l’UDPS/USA a fait cette révélation. Celestin Kabasele qui est favorable à l’unification du parti appelle également au respect strict de l’article 26 du statut afin que le blason du parti soit redoré .

Le fédéral adjoint de l’UDPS/USA est à Kinshasa pour sauver le parti qui est en péril, aider le parti à sauvegarder le pouvoir durement acquis et accompagner les différents projets du chef de l’État. Mais dans ans sa valise, Célestin Kabasele est également venu avec différents projets de création d’emploi en faveur des militants du parti à travers Priorité UDPS dont il est l’initiateur : « Aujourd’hui l’udps est au pouvoir, qu’est-ce que nous allons dire à nos membres… au lieu d’attentre le travail dans les cabinets ministeriels, nous devons former les gens, les orienter selon leurs capacités et leurs domaines puis créer du travail pour eux . » Ces projets ne resterons pas que théoriques , Célestin Kabasele a confirmé que la fondation Wapanga Kabasele Kabasele, FOWAKK dont il est visionnaire fait venir du matériel pour la concrétisation dudit projet.

La création de l’emploi pour toutes les fédérations à travers les 26 provinces pour donner du travail aux combattant, mais depuis un certain temps Célestin Kabasele et sa structure Priorité UDPS ont rejoint Sauvons UDPS pour dénoncer la prise en otage du parti :  » La gestion de l’UDPS n’est pas bonne, les amis qui gèrent , Kabund-A-Kabund et Kabuya ont géré le parti comme leur patrimoine privé ; je suis contre ça. Nous ne pouvons pas parler de l’État de droit tant que nous même nous continuons à violer notre propre statut. « 

« Il y aujourd’hui à l’UDPS des gens qui ne sont là que pour diaboliser ceux qui ont des projets »a dénoncé Kabasele wa Mpanga qui accuse l’exécutif d’instrumentaliser les militants à travers des matinées politiques vides de sens.

Le respect de l’article 26 du statut de l’UDPS est une priorité, Célestin Kabasele tient tout de même à la réunification du parti :  » si ceux qui nous ont tué hier, ceux qui nous ont fait du mal, nous mangeons ensemble avec eux sur la même table aujourd’hui, à combien plus forte raison nous ne pouvons pas aussi accepter les notre qui sont partis  » faisant référence à Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya qui gèrent le parti en toute illégalité.

À travers sa structure priorité UDPS, Célestin Kabasele tient à tout pris à revitaliser l’UDPS qui, malgré au pouvoir voit sa courbe sensiblement en baisse à cause de la gestion peu orthodoxe de son exécutif.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *