Change language
Covid-organics : Jérôme Munyangi réfute les objections de l’OMS – CONGO COURRIEL
Spread the love

Après avoir découvert le covid-organic, produit à base de l’artémisia, Jérôme Munyangi dit faire objet des menaces par L’Organisation Mondiale de la Santé qui s’oppose à la vulgarisation de ses traitements.

L’organisation mondiale de la santé brandit deux raisons : La première, lorsque le patient prend de l’artémisia, il peut développer la résistance à l’artémisinine. En deuxième lieu, l’OMS s’appuie sur le fait que le traitement proposé par le docteur Munyangi n’est pas standardisé , cela revient à dire qu’il y a des variations des concentrations des molécules qui se trouvent dans la plante d’artémisia d’une culture à une autre.

Interrogé quant à ce, le chercheur congolais botte en touche les arguments brandits par Genève avec des contre-arguments plus que plausibles.

S’agissant de la première raison, Jérôme Munyangi estime que L’OMS n’a fait référence qu’à un seul principe de la plante d’artémisia :
 » Nous nous avons demontré qu’on peut faire résistance à l’artémisinine, mais celle-ci n’est qu’un seul de plusieurs principes qui se trouvent dans la plante . »

Quant au deuxième argument le docteur Munyangi souligne que la standardisation n’est pas un argument scientifique :
 » On ne standardise que pour échapper. L’OMS devrait nous demander de faire seulement des recherches supplémentaires . »

En plus de L’OMS, ce scientifique originaire du Maniema dit être aussi victime des menaces de l’académie de médecine française qui traite ses recherches de manque de valeur scientifique et recommande aux ministres africains de ne pas appliquer ses recommandations, mais le génie congolais a répondu froidement à l’académie :  » je ne travaille pas pour les français, je travaille pour les africains. »

Joël Diawa

One thought on “Covid-organics : Jérôme Munyangi réfute les objections de l’OMS

  1. Courage au Médecin chercheur Jerome. L’aventure peut être source de bonheur. Lorsqu’on défend une Thèse, il faut le faire avec tout son coeur. L’ OMS ne vous donnera aucune occasion de vous exprimer. Soyez prudent. Mais ne pas reculer. Servez le monde entier. Que la malaria puisse réellement disparaitre, Covid19 aussi. L’expérimentation, après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *