Change language
COVID-19-RDC: Les raisons du grand taux de mortalité – CONGO COURRIEL
Spread the love

La RDC compte à ce jour 234cas confirmés de coronavirus parmi les quels 20 décès et 16 guerris. Il sied de noter que l’INRB recense à ce jour, 144 patients en bonne évolution, 77 cas suspects en cours d’investigations et 44 malades en hospitalisation. Des chiffres qui s’avèrent rassurants au regard des statistiques mondiales. Mais ce qui inquiète c’est le fait d’enregistrer un taux de mortalité de plus de 9 % ; un pourcentage plus élevé que la plupart des pays dans le monde.

D’après des sources proches de la cellule de riposte contre le coronavirus, trois raisons majeurs justifient ce taux de mortalité.

Premièrement l’équipe fait face à la co-morbidité, c’est-à-dire, la plupart des patients qui succombent sont porteurs d’autres pathologies comme le diabète, l’hypertension, les cardiopathies. Des tels patients ont moins de chance de résister au séisme COVID-19.

A cela s’ajoute la problématique du timing de diagnostic qui est la deuxième raison. Certains patients ne se rendent aux structures sanitaires que dans la phase terminale de la maladie ; dans un stade de décompensation réspiratioire (dégradation des organes qui étaient maintenus en équilibre par un mécanisme) . Et surtout dans le contexte où le système de santé est déjà fragile en RDC, les hôpitaux n’ont pas un plateau technique adéquat pour prendre en charge des tels cas, le risque est élevé.
La troisième raison poussée par nos sources se trouve être la capacité réduite de diagnostic. Actuellement la RDC est capable de ne faire que 120 tests par jour. Jusque là seul l’Institut des Recherches Biomédicales,INRB, de Kinshasa qui réceptionne les échantillons de toute la république pour analyse.

Depuis le recensement du tout premier cas le 10 mars, seulement 1600 tests ont été effectués. Le nouveau plan de riposte qui sera présenté la semaine prochaine va intégrer la possibilité de doter certaines provinces des laboratoires ; avec ce plan, on passera de 120 à de 200 ou 250 tests par jour.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *