Change language
COVID-19: Gombe totalement confinée, la police filtre les entrées – CONGO COURRIEL
Spread the love

A Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, la commune de la Gombe, épicentre du Covid19 et centre commercial, administratif et diplomatique, a été placée à partir de ce lundi 6 avril dans le confinement total pour 14 jours, période d’incubation du Coronavirus.

A ce propos, la Police nationale congolaise procède au filtrage désormais de toutes les entrées vers le centre commercial et administratif de la capitale.

« Nous avons reçu l’ordre de bloquer les routes. Il n’y a pas d’entrée et de sortie dans la commune de la Gombe », explique un agent de la police.

Déjà dimanche soir, la veille du confinement, la police avait érigé des barrages ( Checkpoints ) sur quelques grandes artères de la capitale. Une barrière a été installée sur le boulevard Libération ( ex – 24 Novembre) au croisement de l’avenue Mont des arts et le Lycée Français de Kinshasa; une autre barrière à la sortie du boulevard Colonel Mondjiba près du Quartier Général des renseignements militaires ( DEMIAP) et d’une station de carburant de l’Agence nationale des renseignements (ANR), l’autre sur l’avenue des Huileries et Mont des Arts ainsi que sur l’avenue Flambeau sur le pont Bralima.

La plupart des voies d’accès à la commune de la Gombe ont été bouchées nuitamment avec les véhicules en panne.

Dans son annonce, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, avait justifié sa décision par le fait que cette commune est considérée comme l’épicentre de la pandémie du Coronavirus à Kinshasa qui a déjà fait 161 cas confirmés dont 18 décès. La circulation des personnes y est interdite exceptée quelques catégories dont le personnel médical, la presse, banques et les services de télécommunications… Toutes les personnes autorisées doivent se munir des  macarons délivrés par l’hôtel de Ville. 

Cependant, la délivrance de ces badges d’accès a posé un couac dans la distribution. Une foule immense s’est amassée samedi et dimanche à l’hôtel de ville, bafouant même les règles édictées en matière de lutte contre le Covid-19. Certaines sources ont même parlé du monnayage de ces macarons.

ILKA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *