Change language
Confinement de la Gombe: « Le confinement aurait réussi s’il était annoncé de manière brusque, le jour même  » ( Noël Tshiani) – CONGO COURRIEL
Spread the love

A quelques heures du confinement de la Gombe, une des 24 communes de la ville province de Kinshasa ; les doutes sur la réussite de ce dernier fusent de partout.

Noël Tshiani estime que les autorités de la ville de Kinshasa ont perdu toute crédibilité depuis le report du confinement total intermittent.

L’ancien candidat à l’élection présidentielle décrie la façon de faire du gouvernement provincial . « Je crois que les autorités provinciales de Kinshasa font les choses à l’envers. En annonçant à l’avance le confinement de la commune de la Gombe , ils ont donné l’occasion aux personnes qui y habitent de sortir de la Gombe et d’aller s’éparpiller un peu partout à Kinshasa, dans d’autres communes  »

Pour ce qui est de la mesure, Noël Tshiani estime que c’est important de la faire comprendre aux gens, « il faut que les gens comprennent le sens de la mesure qui est prise, le sens de la mesure c’est de contenir la pandémie pour éviter qu’elle puisse se propager partout à Kinshasa et en RDC. »

« Avec les mesures telles qu’annoncées par les autorités de Kinshasa, on finit par propager la maladie au lieu de la contenir. Parce que ceux qui sont déjà atteints sortent et vont ailleurs , en allant à Kisenso, à Kingasani et à Matete , ils apportent la maladie avec eux. » A-t-il déploré.

La meilleure méthode de réussir le confinement pour lui , demeure celle brusque. « S’il fallait prendre cette mesure, il fallait surprendre les gens , il fallait qu’on se réveille un matin et qu’on dise que Gombe est encerclé , pas d’entrée ni de sortie. L’inverse ne fait que propager la maladie. » A-t-il renchérit.

Clarisse Mulenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *