Change language
Assemblée nationale: Christophe Mboso et Mike Hammer discutent de la nécessité de la tenue des élections en 2023 - CONGO COURRIEL
Spread the love

Le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, a reçu en audience, ce vendredi 26 mars, Mike Hammer, ambassadeur des Etats-Unis en République démocratique du Congo.
Evoquant la raison de sa visite auprès du patron de la Chambre basse du Parlement, le diplomate américain a déclaré être venu témoigner le soutien des Etats-Unis aux intérêts mutuels visant à promouvoir la paix et la prospérité en RDC.

« Mais la question majeure de cette visite, c’est de discuter de l’importance de s’assurer qu’il y aura des élections en 2023 comme programmé dans la Constitution. C’est essentiel pour montrer au peuple congolais qu’il y a de vrais changements et que le glissement de l’ancien régime est mort », a expliqué le diplomate Hammer.

Au-delà de ça, l’échange entre les deux personnalités a tourné aussi autour de la situation d’insécurité dans l’Est du pays. Pour le diplomate, cette situation est vraiment préoccupante et son pays, les Etats-Unis, est prêt à soutenir les efforts de lutte contre la corruption décelée dans le soutien aux groupes armés.

Entre temps, a-t-il rappelé, les Etats-Unis ont identifié les ADF comme un groupe terroriste attaché à Daesh.
Avec le président Mboso, le diplomate américain a également discuté « de la possibilité de coopération dans le cadre de l’environnement, du changement climatique, de l’avancement de la question des droits de l’Homme en RDC, de l’importance du Conseil des droits de l’Homme ainsi que de la possibilité de s’assurer qu’il continuera à avoir de bonnes perspectives pour le peuple congolais ».

Premier contact avec le nouveau président de l’Assemblée nationale, Mike Hammer a beaucoup apprécié la disponibilité de son hôte qui, en dépit de son agenda fort chargé, lui a consacré de son temps précieux. Aussi le diplomate américain prend-t-il l’engagement de maintenir un dialogue avec l’institution parlementaire afin de voir comment les Etats-Unis peuvent continuer à soutenir ce changement important qui vient de se produire dans le microcosme politique, lequel, espère-t-il, va donner de bons résultats au peuple congolais.

ILKA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *