Change language
« Après la destitution de Kabund, l’accord FCC-CACH doit être revisité. » Léon Mubikayi – CONGO COURRIEL
Spread the love

La destitution de Jean-Marc Kabund au bureau de l’Assemblée Nationale a été très mal appréciée par sa famille politique qui accuse son allié du Front Commun pour le Congo de l’avoir manigancé. Il y a de quoi craindre sur l’avenir de cette coalition au pouvoir. Le député National Léon Mubikayi estime que cet accord dont ils metrisent ni les tenants, ni les aboutissants doit être revisité.

 » Nous avons compris que c’est un passage en force qui a été orchestré par nos partenaires du FCC avec qui, nous sommes en coalition, Jean-Marc est une bête noire pour eux. Nous sommes encore dans la logique de la coalition, mais nous devons nous mettre ensemble pour revoir cet accord, car nous devons nous respecter mutuellement. « 

Pour le président du groupe parlementaire UDPS et allié, le vote qui a amené à la destitution du président ai de l’UDPS n’a pas respecté la procédure. « C’est une histoire qui s’est réalisée en dehors des textes et des lois du pays. C’est un règlement des comptes entre certaines personnes. Nous ne pouvons pas comprendre qu’une pétition qui a fait plus de 72h soit mise en marche. Il y a eu faux et usage de faux, on ne pouvait pas continuer à débattre sur ce dossier… « 

Malgré la dissidence au sein du parti, tous les députés UDPS se sont rangés derrière leur président a.i mais en dépit de tout, l’accord FCC-CACH reste toujours sous menace ; en cas de sa revisitation, la déchéance de Kabund ne serait pas un élément déclencheur, car depuis longtemps, cet accord subit les menaces de dissolution par les différents partenaires.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *