Change language
Affaire Gédéon Kyungu: Mutomb et Lubaya accusent les députés du grand Katanga de complicité – CONGO COURRIEL
Spread the love

Après les affrontements qui ont opposé les forces de l’ordre aux miliciens de Bakata Katanga dans le Haut-Katanga dimanche dernier, le président de la République s’est montré dépité par ces actes insurrectionnels perpétrés par les hommes de Gédéon Kyungu, et a instruit la traque et l’arrestation immédiate de ce dernier.

Dans une déclaration rendu publique le 31 mars dernier, les députés nationaux élus du Haut-Katanga ont désapprouvé la demarche du Chef de l’Etat. Ils ont apporté de l’eau au moulin de Gédéon Kyungu en exigeant l’application des termes de négociations ayant abouti à la reddition de ce chef rebelle.

Fabien Mutomb, un autre élu du Haut-Katanga n’adhère pas à la démarche de ses pairs qu’il accuse à attenter à la personnalité du Chef de l’Etat :  » Ce pseudo caucus des députés du Haut-Katanga a fait tomber des masques en laissant transparaître des lueurs de manipulation . »


Ce député UDPS a vu son point de vue être appuyé par André-Claudel Lubaya qui accuse ses collègues députés de complicité contre la République : » En prenant publiquement parti pour Gédéon Kyungu, un hors-la-loi, le groupe des élus du Haut-Katanga s’est rendu complice de ses crimes et a mis à nu, les soutiens actifs dont bénéficie ce criminel au sein des institutions de la République. Ce qui dénote de la haute trahison. « 

Les mouvements socioculturels du grand Katanga se sont également exprimé dans le même sens, ils ont décrié le triomphalisme de ce caucus des députés qui tous sont du Front Commun pour le Congo.

Joël Diawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *