Change language
Affaire Concession: J.M Kabund serait-il dans le collimateur du procureur Kisula ? – CONGO COURRIEL
Spread the love

Un prétendu duplicata du certificat d’enregistrement de la propriété du vice-président de l’assemblée nationale Jean-Marc Kabund circule depuis peu sur la toile. Une propriété située au quartier Kingabwa dans la commune de Limete dont la valeur économique est estimée à 1.800 000$.

Ayant eu vent de cela, le concerné a décidé de déposer ce vendredi 17 avril au Tribunal de Grande instance de Matete une plainte contre Mr Mbayo Kapemba, le Conservateur des Titres immobiliers de la circonscription foncière de Limete, pour divulgation du duplicata du certificat d’enregistrement dont il est détenteur. Il est reproché au conservateur, la mise en ligne, via internet, de l’image de son client avec évocation d’un prix d’acquisition imaginaire dans l’intention de nuire.

« En effet, mon client est surpris de constater qu’un duplicata du certificat d’enregistrement Vol. AL 15 Folio 104 dont il est détenteur, soit publié dans des réseaux socio-numériques par des personnes malveillantes. Il estime en conséquence que, au regard de l’obligation légale de surveillance du conservateur à l’occasion des consultations publiques du livre d’enregistrement et du répertoire alphabétique (art 228 de la loi dite foncière ), la responsabilité pénale de Monsieur Élie Mbayo devrait-être engagée. »
A expliqué l’avocat qui a signé la plainte.

Des sources concordantes ont rapporté à Congo courriel que le conservateur des titres immobiliers de la circonscription foncière de Mont-Amba ainsi que les 3 archivistes de la circonscription de Limete ont été auditionnés par le procureur Kisula Betika aujourd’hui dans le but d’apporter la lumière sur l’authenticité du document qui circule depuis peu.

De son côté, le bureau de la conservation a, à travers un communiqué, condamné ce qu’il qualifie de comportement criminel et assuré que les dispositions sont déjà prises en vue d’identifier les auteurs et les poursuivre en justice.

Depuis deux semaines, le Congo est en proie à une éruption volcanique judiciaire qui consume tout sur son passage. L’auteur du dicton  » nos lois ne peuvent en aucun cas servir de toiles d’araignées qui n’attrapent que des mouches pendant que les hirondelles ronflent aisément », est-il la prochaine hirondelle sur la liste?

En effet, Kabund est aussi connu pour les dénonciations et les multiples appels à la neutralité de la justice à travers ses sorties médiatiques. Toutefois, depuis que ce document est en ligne, beaucoup s’interrogent pourquoi le Président a.i. de l’Udps qui n’a jamais eu sa langue dans sa poche et qui dévoilait au grand étonnement de tous le coût du congrès, se réserve-t-il de dévoiler le coût de sa propriété. Aurait-il quelque chose à cacher?

Les efforts de Congo courriel afin de savoir la vraie valeur économique de la propriété auprès de Me Elvis Mayo n’ont pas abouti, il faut donc attendre celle qui sera présentée au magistrat.
Il revient donc à la justice de jouer rigoureusement son rôle pour disculper ou inculper le concerné. Dura lex sed lex.

Clarisse Mulenda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *